Proposer, informer, défendre J’adhère
Webmaster
Proposer, informer, défendre
Webmaster
J’adhère

Historique :

Ostéopathie aujourd’hui et les textes la réglementant

Ostéopathie : mode d’emploi

Les écoles agréées

Andrew Taylor STILL est, en 1874 aux États-Unis, le fondateur d'une nouvelle médecine à laquelle il donne le nom d'ostéopathie en 1885. Il crée en 1891 le premier collège d'ostéopathie à Kirksville (American School of Osteopathie) où il enseigne une approche globale de la santé et du corps humain et des techniques de soins exclusivement manuelles. Ses théories n'ont cessé de s'enrichir depuis.
La loi du 4 mars 2002 (celle-là même qui dans son article 72 a abrogé l'Ordre MK de 1995), dans son article 75 , a reconnu le titre d'ostéopathe et de chiropracteur (et non la profession) mais en laissant le soin à de futurs décrets de préciser qui aurait le droit d'exercer, dans quelles écoles et avec quelle formation (cet article a été légèrement modifié par la loi 2004-810 du 13 août 2004 - article 36 - qui requalifie simplement l'ANAES en HAS). Une décision du Conseil d'État en date du 19 mai 2006 condamne le Gouvernement et son Administration à édicter les décrets de l'article 75 de la loi 2002-303 dans un délai de 6 mois sous astreinte.
Reconnaissance du droit d'user du Titre : Les décrets 2007-435 et 2007-437 et arrêtés du 25 mars 2007 parus au journal officiel du 27 mars 2007 visent à réglementer l'exercice de l'ostéopathie en France.
L'agrément des établissements dispensant une formation en ostéopathie a été confié à une commission nationale, sur des critères qui ne permettent pas aux écoles dispensant une formation continue en ostéopathie aux MK (comme celle du SNMKR ou de la FFMKR) d'être retenues. Après plusieurs mois de discussions afin d'essayer de trouver une faille, l'Ordre de son côté, le SNMKR et la FFMKR du leur (mais également la plupart des syndicats et associations d'ostéopathes), ont mis en place des procédures en Conseil d'État pour essayer de faire réviser les textes.
J’adhère J’adhère Lire la suite Lire la suite Lire la suite Lire la suite